3 conseils pratiques pour limiter les risques de TMS au travail

0
793

Aujourd’hui, une multitude de personnes ont un travail sédentaire. Cependant, rester assis toute la journée est mauvais pour la santé. En réalité, avec une telle posture, certains maux communément appelés troubles musculosquelettiques (TMS) ont vite fait de faire surface.

Limiter les risques de TMS au travail

Les symptômes de ces troubles sont souvent des douleurs au niveau des articulations ou encore des lourdeurs articulaires. Il est cependant possible de prendre plusieurs précautions pour éviter d’arriver à cet extrême. Voici 3 conseils pratiques pour limiter les risques de TMS au travail.

Adapter son environnement de travail pour rester moins assis

Vous l’aurez compris, il faut rester le plus debout possible pour éviter les TMS. Cependant, pour effectuer debout des activités qui habituellement se font en position assise, l’agencement du lieu de travail doit le permettre. En pratique, il faut une bonne disposition et des formes particulières de tables de travail. Vous pouvez par exemple vous fier à EPC 74, le leader de l’aménagement de bureau professionnel à Annecy, pour obtenir un espace de travail optimisé dans ce sens.

Trouver les bons moyens pour casser la routine du travail sédentaire

Il est certes conseillé de rester debout pour travailler, mais ce n’est pas une raison pour rester debout toute la journée. Concrètement, il est plutôt recommandé d’alterner les positions assises et debout toutes les 20 minutes ou toutes les demi-heures. Vous vous demandez peut-être : quelles bonnes raisons puis-je trouver pour me lever souvent pendant mon travail ? Voici quelques conseils que vous pouvez appliquer :

  • Levez-vous pour répondre au téléphone ;
  • Mettez la poubelle loin de votre table ;
  • Levez-vous quand quelqu’un rentre dans votre bureau ;
  • Ayez le réflexe de vous lever lorsque vous finissez une tâche…

Se déplacer davantage hors de son bureau

Sachez que pour garder une bonne santé, se lever de temps en temps dans votre bureau peut être insuffisant. Il faut en effet accroître le rythme de vos déplacements dans la journée. Pour être corporellement plus actif, toutes les façons de bouger sont bonnes à prendre. Il est par exemple possible de :

  • Prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur ;
  • Se déplacer vers l’imprimante ;
  • Prendre l’habitude d’utiliser la corbeille à papier se trouvant dans le couloir…

Que retenir de cet article sur les dispositions à prendre pour limiter les risques de TMS au travail ? L’aménagement de son lieu de travail est la première chose à faire. Il faut l’agencer de sorte à pouvoir travailler à la fois assis et debout. Outre les efforts à faire pour bouger de temps en temps pendant le travail, il faut également penser à rester suffisamment debout en dehors de son bureau. En prenant de telles habitudes, jamais les troubles musculosquelettiques ne vous rendront visite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here