Crédit immobilier : pourquoi opter pour le prêt à taux zéro (PTZ) ?

Le nouveau Prêt à Taux Zéro (PTZ) est effectif depuis 2019. Le PTZ est une mesure prise par l’État afin de simplifier l’accès à la propriété pour les jeunes. Il faut reconnaître que tout ce qui est projet immobilier nécessite un large budget. C’est pourquoi le PTZ a été mis en application pour aider les jeunes Français à venir à bout de leur projet d’achat d’un bien immobilier.

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) s’avère bénéfique, car celui-ci ne requiert aucun remboursement d’intérêt. Le PTZ consiste à faciliter l’acquisition d’une première résidence principale que ce soit un logement neuf ou ancien. Avant de voir les avantages pour choisir ce Prêt à Taux Zéro (PTZ), voyons le concept de ce PTZ.

Concept de Prêt à Taux Zéro (PTZ)

Le Prêt à Taux Zéro ou PTZ est une aide que l’État fournit aux jeunes pour qu’ils puissent obtenir leur premier logement.

La souscription au PTZ requiert un crédit immobilier complémentaire.

Le Prêt à Taux Zéro est proposé uniquement aux primo-accédants pour l’achat d’un premier logement neuf ou ancien comme étant une résidence principale. Pour la durée d’occupation du logement, la loi de finances oblige le propriétaire de la maison à y demeurer au minimum 8 mois par an, et cela, pendant 6 ans minimum dès le premier déblocage de fonds. Le PTZ est un emprunt sans frais et les intérêts sont couverts par l’État.

Le plafond du montant dont un emprunteur peut disposer est de 40 % du coût de l’opération. Le montant du PTZ accordé est lié à la situation géographique du logement et au nombre de personnes au sein du ménage. Le logement financé par le Prêt à Taux Zéro doit donc être votre domicile principal pendant 6 ans à partir du versement du prêt.

Pour information, il est interdit d’en faire une résidence secondaire, et encore moins de mettre celle-ci en location saisonnière. Pour bénéficier d’un PTZ, pendant les deux dernières années du prêt, vous ne devez pas être le propriétaire d’un logement principal, sauf si vous avez été victime d’une catastrophe et que votre ancien logement devient inhabitable.

Opération à accomplir avec le Prêt à Taux Zéro

L’emprunteur peut bénéficier du Prêt à Taux Zéro pour l’achat d’un bien immobilier, pour la construction, ou plutôt pour l’acquisition d’un logement neuf ou d’une résidence qui demande d’importants travaux.

Le Prêt à Taux Zéro peut être également accordé pour la transformation d’un local comme un bureau ou une grange en logement principal. Également, il est possible d’en être bénéficiaire lors d’une acquisition et réhabilitation d’un logement ancien sous condition que le montant des travaux d’amélioration soit au minimum 25 % du coût total de l’opération.

Pour l’acquisition d’un logement, elle peut avoir lieu dans le cadre d’une Vente d’Immeuble à Rénover ou VIR. Également, le Prêt à Taux Zéro peut être accordé pour financer une opération effectuée suite à un contrat de location-accession en neuf ou dans l’ancien avec travaux. Le PTZ peut être accordé pour financer l’acquisition de droits réels immobiliers suite à un Bail Réel Solidaire ou BRS.

Le locataire peut obtenir un Prêt à Taux Zéro à condition qu’il souhaite faire l’acquisition de son logement ou celui de son bailleur social qui se trouve dans le même département. Pour qu’un PTZ soit accordé, l’emprunteur devra financer :

  • Des travaux relatifs à un logement ;
  • L’acquisition d’un logement ;
  • La construction de quelques annexes comme le garage, le jardin ou combles accessibles.
crédit immobilier

Avantages pour choisir le Prêt à Taux Zéro

Le PTZ offre de nombreux avantages, les détails sont les suivants.

Le PTZ aide à financer une partie de votre achat

Le PTZ offre des conditions très intéressantes. Le montant total du PTZ atteint les 26 % dans la zone A, 26 % en zone B1, 21 % en zone B2 et 16 % en zone C sachant que le Prêt à Taux Zéro aide l’emprunteur à diminuer ses mensualités et optimiser sa capacité d’emprunt.

Temporisation de remboursement

Le montant maximal de l’opération finançable par le PTZ s’accroît selon le nombre de personnes dans une maison. Les ménages avec un budget limité peuvent prolonger leur temps de remboursement. Dans ce cas, ils peuvent retarder le remboursement de 100 %, pour une durée allant de 5 à 15 ans.

Type d’un financement personnel pour les banques

Le PTZ est un apport personnel pour les banques et ceci marque l’accord passé avec l’État. Pour le Prêt à Taux Zéro, l’emprunteur est libre de choisir sa banque et le crédit immobilier qui lui convient. Pour sa part, la banque oblige celui-ci à souscrire à une assurance emprunteur afin de créer une garantie vis-à-vis de la banque en cas d’absence de paiement.

La demande de Prêt à Taux Zéro n’est pas considérée pour les biens qualifiés d’appartements. En PTZ, le frais de dossier ou d’intérêt fait défaut, mais il doit être joint à un crédit immobilier principal.

Diminution d’impôt dû à la taxe d’aménagement

Si le Prêt à Taux Zéro finance un logement, les charges fiscales seront réduites. Ce type d’aides de l’État à titre de prêt peut s’associer à une taxe d’aménagement favorisant ainsi la diminution de l’impôt.

Cependant, vous ne pouvez pas financer la totalité de votre achat avec le Prêt à Taux Zéro, car ce n’est ni un prêt unique ni un prêt principal. Celui-ci s’accompagne toujours d’autres prêts cumulables comme le prêt immobilier bancaire, le prêt conventionné, le prêt d’accession sociale ou le prêt d’épargne logement.

5/5 - (2 votes)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer un commentaire
Merci d'entrer votre nom ici