Qui a inventé la chirurgie esthétique ?

chirurgie-esthetique

L’origine de la chirurgie esthétique remonte à des millénaires avant Jésus-Christ. De nombreuses recherches ont démontré que les Égyptiens et les peuples indiens réalisaient des opérations de rhinoplasties vers 3000 ans av J-C. De même, ils pouvaient effectuer une modification de la forme des oreilles ou des lèvres en utilisant des morceaux de peau prélevés sur d’autres parties du corps de leur patient. La chirurgie esthétique, quant à elle, remonte à l’ère byzantine. Ainsi, dès le 1er siècle Après J-C, des médecins étaient capables de réaliser des interventions afin de corriger la forme des paupières de leur patient au sein de ce peuple. Découvrez toute l’histoire de la chirurgie esthétique de l’époque romaine au XXe siècle.

La chirurgie esthétique romaine et grecque

Chez les Grecs et les Romains, la chirurgie esthétique connaît une forte évolution grâce aux connaissances avancées de ces peuples sur la reconstitution des os et la circulation sanguine. Leur savoir sur la santé des tissus organiques leur permettait de réaliser de véritables prouesses en chirurgie esthétique. Plus tard, l’église se sert de son veto sur l’utilisation du corps, car elle assimile les opérations chirurgicales à la manipulation de l’être humain.

La chirurgie esthétique et la Première Guerre mondiale

Durant la guerre de 1914-1918, des millions de soldats se retrouvent blessés et mutilés. La majorité d’entre eux ont été touchés par des éclats d’obus ou par des balles et se font appeler les gueules cassées. Pour rester en phase avec la fameuse devise « the right to look human », les chirurgiens et plasticiens du monde entier mettent tout en œuvre pour faire évoluer la science et les techniques de chirurgie esthétique.

Cette progression concerne principalement l’amélioration des conditions d’opération chirurgicale médicale et se concentre plus particulièrement sur les problèmes liés aux infections, aux hémorragies et aux douleurs du corps. Durant cette époque, les chirurgiens n’opèrent plus seuls, ils se font accompagner par des anesthésistes et d’autres assistants chargés d’apporter un soutien aux patients.

De la chirurgie réparatrice au concept de chirurgie esthétique

Une fois que les opérations chirurgicales sur les soldats à la gueule cassée n’ont plus de raison d’être, les chirurgiens orientent leurs compétences vers l’amélioration de la beauté chez leur patient. Ainsi, en 1952, la fondation de la Société Française de Chirurgie Plastique fut créée. À cette époque, de nombreuses femmes en France éprouvent l’envie de ressembler aux stars de cinéma ou de rajeunir, ce qui les pousse vers la chirurgie esthétique. De même, l’augmentation mammaire devient l’une des opérations les plus sollicitées et consistaient à poser sur le patient des implants synthétiques.

L’évolution progressive de la chirurgie esthétique durant le XXe siècle

Au XXe siècle, la chirurgie esthétique connaît son essor lors de la Première Guerre mondiale où les soldats s’enfoncent dans les tranchées et se retrouvent mutilés au visage avec le corps couvert de balles ou d’éclats d’obus. Pour redonner à ses hommes, une seconde vie, de nombreuses unités de chirurgie maxillo-faciale sont constituées.

Les chirurgiens sollicités mettent toutes leurs compétentes à profit afin de réparer les « gueules cassées » et vont donc élaborer différentes techniques de chirurgie plastique et esthétique. La chirurgie esthétique devient alors plus acceptée par ses opposants et ses avantages apparaissent clairement aux yeux du public.

Ainsi, en 1920, débute la pratique du lifting dont Sarah Bernhardt fut l’une des bénéficiaires. La chirurgie esthétique est réalisée par la docteure Suzanne Noël, la première femme à réaliser le lifting. Malheureusement, les liftings connaissent une période d’échec. En effet, certaines opérations ont conduit à la déformation de quelques visages suite à des injections de paraffine et de vaseline. C’est alors que le chirurgien Willis apparait avec les premières injections de graisse sous la peau qui réussissent à combler les rides des visages.

L’année 1930 définit celle de l’invention de la prothèse mammaire. Les premières créations étaient les boules de verre, d’ivoire ou du cartilage de bœuf. Ensuite, d’autres prothèses mammaires voient le jour, dont le plexiglas, le celluloïd et les mousses synthétiques. Il faudra attendre 1962 pour assister à la première opération d’implantation des prothèses contenant un gel de silicone.

Les faits marquants à la fin du XXe siècle

Les années de 1952, 1959 et 1961 furent respectivement marquées par l’apparition de la première dermabrasion, la première greffe capillaire et la première chirurgie au laser. Ensuite, en 1968, on assista à la création de la première structure médecine de chirurgie esthétique à Rio par le docteur Ivo Pitanguy. Ce n’est qu’en 1977, que la technique de lipoaspiration se perfectionne avec le docteur Illouz. Cela a favorisé le développement de la chirurgie de la liposuccion, considéré aujourd’hui comme la plus pratiquée à l’échelle mondiale.

L’histoire de la chirurgie durant le XXe siècle se termine par la mise au point des nouvelles techniques de lifting. En résumé, la chirurgie esthétique tient ses progrès de l’amélioration des techniques de chirurgie reconstructrice et plastique.

Article précédentInternet mobile : pourquoi opter pour un forfait sans engagement ?
Article suivantLa montée en puissance des boutiques de sex-toys en ligne
Rédacteur diplômé en Marketing - Commerce. Je suis particulièrement intéressé par l’analyse des diverses stratégies markéting, économique et de communication des entreprises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer un commentaire
Merci d'entrer votre nom ici