SCPI : Peut-on récupérer son investissement avant la fin de la durée d’engagement ?

Khaled D

Publié le

Rejoignez-nous sur les réseaux :)

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) sont des produits d’investissement appréciés pour leur rentabilité et leur stabilité. Cependant, les souscripteurs peuvent être confrontés à des situations où ils cherchent à récupérer leur capital investi avant la fin de la durée prévue initialement. Dans ce contexte, il est essentiel de comprendre comment fonctionne le processus de sortie anticipée d’une SCPI.

Procédure classique : céder ses parts sur le marché secondaire

Pour quitter une SCPI avant la fin de la durée d’investissement, la solution la plus répandue consiste à céder ses parts sur le marché secondaire où elles seront disponibles pour d’autres investisseurs intéressés. Ce marché est généralement encadré par la société de gestion de la SCPI.

Annoncer son intention de vendre

Dans un premier temps, le détenteur doit annoncer son intention de vendre aux autres investisseurs présents dans la SCPI ainsi qu’à la société de gestion. Ces derniers disposent généralement d’un droit de préemption sur les parts proposées à la vente.

Sur le même thème :  Épargnants Avisés : Découvrez le pouvoir fiscale (méconnu) des SCPI !

Etablir le prix de cession

Une fois l’intention de vendre exprimée, il faut déterminer le prix auquel seront cédées les parts. En général, ce prix est fixé par un expert indépendant qui se basera sur plusieurs critères tels que la valeur des actifs gérés, les revenus générés et la situation financière de la SCPI.

Chercher un acquéreur

Avec le prix fixé, il s’agit désormais de trouver un acheteur pour ses parts. Dans ce cadre, la société de gestion peut faciliter la mise en relation entre vendeurs et potentiels acquéreurs.

Cependant, rien n’interdit de chercher soi-même une personne intéressée par l’investissement proposé. La liquidité sur le marché secondaire dépend fortement de la demande pour ce type d’investissement et du nombre de parts mises en vente simultanément. Les délais peuvent donc varier considérablement d’une SCPI à une autre.

Rachat des parts par la société de gestion : une solution alternative

Dans certaines situations, il est envisageable que la société de gestion elle-même rachète les parts auprès de l’investisseur souhaitant sortir anticipativement. Cette option permet généralement un traitement plus rapide de la transaction, mais n’est pas systématiquement possible.

Conditions de rachat

Le rachat de parts par la société de gestion est soumis à certaines conditions spécifiques mentionnées dans les statuts de chaque SCPI. Parmi ces conditions, on retrouve notamment :

  • Un motif légitime de sortie (licenciement, divorce, etc.)
  • Une durée minimale de détention des parts par l’investisseur
  • L’accord préalable de la société de gestion
  • Des plafonds sur le nombre de parts pouvant être rachetées par la société de gestion
  • Un délai de préavis à respecter
Sur le même thème :  Quels sont les risques d'un investissement en SCPI ?

Prix de rachat

Le prix auquel la société de gestion rachètera les parts est généralement inférieur à celui proposé sur le marché secondaire. En effet, ce prix intègre souvent une décote pour tenir compte des frais de revente et du risque lié à la sortie anticipée.

Sorties exceptionnelles : dissolution ou liquidation de la SCPI

Dans certains cas très particuliers, la fin prématurée d’une SCPI peut entraîner la restitution anticipée des fonds investis par les souscripteurs. Il peut s’agir par exemple de :

  • La dissolution volontaire de la SCPI décidée par l’assemblée générale des investisseurs
  • La liquidation judiciaire de la SCPI prononcée par un tribunal

Toutefois, ces situations restent rares et ne doivent pas être considérées comme étant une pratique courante pour sortir d’une SCPI avant la fin de la durée d’investissement.

Un processus à étudier avec attention

Quitter une SCPI avant la fin de la période prévue initialement n’est donc pas impossible, mais nécessite de prendre en compte plusieurs éléments clés tels que les conditions imposées par la société de gestion, les délais de traitement ou encore les modalités de fixation des prix de cession ou de rachat. Avant d’envisager une sortie anticipée, il est donc conseillé de bien analyser ces aspects et de se rapprocher le cas échéant de la société de gestion pour obtenir des informations complémentaires sur les possibilités offertes.

Sur le même thème :  Pourquoi il faut préférer les SCPI au Livret A sur le long terme ?
Khaled D

Laisser un commentaire