Épargnants Avisés : Découvrez le pouvoir fiscale (méconnu) des SCPI !

Khaled D

Publié le

SCPI Fiscale

Partagez cet article avec vos proches !

Les SCPI fiscales sont un moyen astucieux de réduire ses impôts tout en investissant dans l’immobilier. Ces Sociétés Civiles de Placement Immobilier permettent aux particuliers d’accéder à des dispositifs de défiscalisation très attractifs et se positionnent comme une alternative intéressante pour optimiser sa fiscalité. Dans cet article, découvrez le principe de fonctionnement des SCPI fiscales, les avantages qui en découlent et comment bien choisir celle qui correspondra à vos objectifs.

Le principe des SCPI fiscales : investir pour bénéficier d’avantages fiscaux

Le principe des SCPI fiscales est simple : elles permettent d’investir dans l’immobilier via l’achat de parts de SCPI, dont les revenus générés par ces biens immobiliers seront ensuite redistribués proportionnellement aux actionnaires. Mais ce n’est pas tout : en plus des revenus locatifs, les SCPI fiscales ont pour vocation de profiter aux épargnants au niveau fiscal, grâce à des dispositifs de défiscalisation.

En d’autres termes, lorsque vous achetez des parts d’une SCPI fiscale, non seulement vous faites un investissement immobilier, mais vous bénéficiez également d’un avantage fiscal en contrepartie. Cet avantage peut se traduire par une réduction de votre Impôt sur le Revenu (IR), une réduction d’impôt sur la fortune immobilière (IFI) ou encore un crédit d’impôt selon les dispositifs fiscaux en vigueur.

Les différents dispositifs de défiscalisation

Il existe plusieurs dispositifs légaux permettant aux SCPI fiscales de procurer des avantages fiscaux à leurs épargnants :

  • Le Pinel : Dispositif qui permet de bénéficier d’une réduction d’impôt lors de l’acquisition d’un logement neuf, à condition de le louer pendant 6, 9 ou 12 ans à un loyer plafonné et à des locataires respectant certaines conditions de ressources.
  • Le Malraux : Assorti à des travaux de restauration en secteur sauvegardé, il offre une réduction d’impôts calculée sur le montant des travaux réalisés au sein d’immeubles anciens situés dans ces zones.
  • Le Déficit Foncier : Permet de déduire du revenu imposable global, les charges foncières supportées par les propriétaires bailleurs.
Sur le même thème :  En 2024 faut-il investir dans l'ancien ou acheter dans le neuf ?

Cela signifie que si vous investissez dans une SCPI fiscale, vous pouvez choisir celle qui correspond à vos attentes et votre profil d’investisseur. Chaque dispositif a ses spécificités, ses règles et plafonds à connaître et respecter.

Les avantages des SCPI fiscales pour les particuliers désireux de réduire leur fiscalité

Les SCPI fiscales offrent plusieurs avantages pour les particuliers souhaitant réduire leurs impôts :

  • Réduction d’impôt : En fonction du dispositif choisi, vous pouvez bénéficier d’une réduction de votre IR et/ou IFI. Cette réduction peut être plafonnée selon le montant investi.
  • Diversification du patrimoine : Investir dans une SCPI fiscale permet de diversifier son patrimoine immobilier sans avoir à gérer directement des biens immobiliers, ni réaliser un apport personnel
  • Potentiel de rendement : En plus de l’avantage fiscal, les SCPI fiscales génèrent des revenus locatifs qui sont redistribués aux associés. Les performances peuvent varier en fonction des caractéristiques du parc immobilier détenu par la SCPI et de sa gestion.
  • Frais peu élevés : Contrairement à certains autres produits de défiscalisation, les frais liés à l’investissement en SCPI fiscales sont peu élevés et ne nécessitent pas d’emprunter auprès d’un établissement bancaire.

Cependant, il faut garder à l’esprit que l’investissement en SCPI fiscales comporte également des risques et inconvénients :

  • Risque de perte en capital : Tout investissement implique un risque de perte, même si celui-ci est considéré comme faible pour les SCPI fiscales.
  • Risques locatifs : La vacance locative ou une baisse des loyers peuvent impacter la rentabilité de l’investissement.
  • Liquidité limitée : Les parts de SCPI peuvent être difficilement vendues, ce qui rend cet investissement peu adapté à ceux recherchant un placement très liquide.

Les 10 habitudes financières qui vous rendront pauvre si vous n’y renoncez pas !

Comment bien choisir sa SCPI fiscale pour en tirer le meilleur profit ?

Afin de sélectionner la SCPI fiscale qui vous correspondra au mieux et optimiser votre investissement, voici quelques éléments clés à prendre en compte :

Sur le même thème :  La SCI Capimmo : Performance T1 2023 et perspectives

Les caractéristiques de la SCPI fiscale

Mettez en balance la capitalisation, le patrimoine détenu, le montant minimum d’investissement requis ainsi que les frais liés à la souscription. Il est important de comparer ces données pour choisir celle qui vous convient le mieux.

La qualité du gestionnaire de la SCPI

Un bon gestionnaire est primordial pour assurer le succès d’une SCPI. Analysez la performance de ce dernier sur le long terme, son expérience en matière d’immobilier et le suivi qu’il assure auprès de ses épargnants.

Vos objectifs patrimoniaux et fiscaux

Forcément, vos choix devront s’appuyer sur vos objectifs personnels et votre situation fiscale actuelle. Prenez donc en compte vos besoins en termes de défiscalisation et les dispositifs associés avant de vous lancer dans l’aventure des SCPI fiscales.

En résumé, les SCPI fiscales sont une opportunité intéressante pour les particuliers souhaitant à la fois investir dans l’immobilier et bénéficier d’avantages fiscaux. Pour faire le meilleur choix, il convient de se renseigner attentivement sur les différentes possibilités offertes selon son profil et ses objectifs.

Khaled D

Partagez cet article avec vos proches !

Laisser un commentaire