Comment gérer un enfant rebelle ?

enfant-rebelle

Avoir un enfant difficile, rebelle, et désobéissant, les parents se retrouvent dans une situation d’embarras à choisir entre 2 types d’éducations : la fermeté ou la bienveillance.

Le comportement des parents avec un enfant à caractère difficile nécessite une grande attention à son égard, parce que ce problème peut générer des conflits et provoquer de graves perturbations, de stress et d’agressivité, et pourra détruire la relation familiale.

Donc il faut que les parents faces attention aux premiers signes de ce comportement et essayer de le corriger le plutôt possible.

Alors, comment peut-on traiter un enfant rebelle ?

1 – Détecter les premiers signes de la rébellion

Il est important d’identifier si l’enfant a un comportement de désobéissance à long terme. Les premiers signes de ces comportements nuisibles apparaissent dès l’âge de 2 ou 3 ans. Les aspects de ce comportement peuvent s’apparaitre sous forme de désobéissance, colère, rébellion et hostilité.

2 – Entrer en relation d’amitié avec votre enfant

Tout d’abord, il faut entrer en lien d’amitié avec l’enfant avant de le corriger. Cela nécessite de l’écoute attentive afin de comprendre ce qu’il ressent, et surtout de bien gérer les émotions de soi-même pour ne pas agir inapproprié sous l’effet de la colère.
Donc la première leçon consiste à prendre un temps de pause et ne jamais perdre le sang-froid face à la rébellion de l’enfant parce que lorsqu’on est hors de soi physiologiquement, on est plus capable de réagir avec raison.

3 – Impliquer votre enfant dans la prise des décisions

L’une des meilleurs techniques pour traiter un enfant rebelle est de l’impliquer, le laisser s’exprimer et connaitre ses préoccupations, réfléchir avec lui à ce qu’il faut faire pour telle ou telle situation. Plus il est impliqué, plus il va respecter les règles et réfléchir aux conséquences. Et cela va permettre de développer chez lui les sentiments d’appartenance et de contribution.

4 – Questionner et ne pas ordonner

Au lieu de donner un ordre à son enfant, il est recommandé de lui poser une question. Parce que avec l’ordre, on le fait sentir qu’on est autoritaire, et que c’est nous qui impose. Mais avec le questionnement, on développe chez lui une certaine réflexion interne, une responsabilité et une autodiscipline. Par exemple, à la place de « va te laver les dents », on va lui demander « que se passe-t-il si tu ne te laves pas les dents le soir ? ».

5 – Planifier le temps de votre enfant

Il faut établir un programme que l’enfant pourra accomplir et gardez un rythme de vie stable pour corriger sa désobéissance, et faire en sorte qu’il n’ait pas une vie ordonnée. Une journée avec des heures fixes pour étudier, manger, sortir, jouer, faire ses devoirs, va favoriser son équilibre. Sinon il lui sera impossible de suivre des règles de la vie.

6 – Récompenser votre enfant sur ses bonnes habitudes

Il faut suivre une discipline positive pour changer le comportement difficile des enfants. L’enfant devra être récompensé sur les bonnes attitudes avec amour, joie et remerciement. Avec ces récompenses l’enfant abandonnera les mauvaises habitudes.

7 – La punition n’enseigne pas les bonnes qualités

La punition est efficace à court terme, dans le sens où c’est un moyen rapide de mettre fin à un comportement inapproprié. En revanche, la punition n’enseigne pas les bonnes qualités que l’on souhaite transmettre à l’enfant. Elle fait naître chez lui la rébellion, le retrait, la revanche, le ressentiment, l’humiliation.

Article précédentLes néo banques : avantages et inconvénients
Article suivantSEO & WordPress : quelles sont les meilleures extensions à installer ?
Rédacteur diplômé en Marketing - Commerce. Je suis particulièrement intéressé par l’analyse des diverses stratégies markéting, économique et de communication des entreprises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer un commentaire
Merci d'entrer votre nom ici