Crédit immobilier : Quel coût représente l’assurance emprunteur ? 2 Exemples concrets

Khaled D

Publié le

Rejoignez-nous sur les réseaux :)

De nos jours, pour concrétiser un projet immobilier avec un crédit, il est très souvent exigé de souscrire à une assurance emprunteur. Notre objectif ici est de vous aider à comprendre les différents coûts liés à cette assurance, comment comparer les différentes offres et obtenir un emprunt immobilier solide tout en réduisant ces coûts.

Qu’est-ce qu’une assurance emprunteur ?

L’assurance de prêt immobilier, également connue sous le nom d’assurance emprunteur, est une garantie demandée par les organismes prêteurs (banques, etc.) afin de se protéger contre les risques de défaut de paiement de la part de l’emprunteur. Elle couvre généralement plusieurs paramètres tels que :

  • Le décès : en cas de décès de l’emprunteur, l’assurance garantit le remboursement du capital restant dû au prêteur.
  • L’incapacité de travail : si l’emprunteur se retrouve dans l’impossibilité totale ou partielle d’exercer son activité professionnelle, l’assurance prend en charge les mensualités en fonction du niveau de couverture choisi.
  • La perte d’emploi : en cas de chômage involontaire de l’emprunteur, l’assurance peut aider à maintenir le remboursement d’une partie ou de la totalité des échéances.

Il est important de retenir que ces garanties ne sont pas systématiquement incluses dans tous les contrats d’assurance emprunteur. Il faut donc bien étudier avant de souscrire afin de choisir la protection adéquate en fonction de son profil et de ses besoins.

Sur le même thème :  Crédit à la consommation : Ce qu'il faut savoir

Le coût de l’assurance emprunteur : les éléments à prendre en compte

Pour déterminer le coût de l’assurance emprunteur pour un crédit immobilier, plusieurs paramètres doivent être pris en compte :

  • Le taux d’assurance (TAEA = taux annuel effectif d’assurance) : exprimé en pourcentage, il varie selon les compagnies d’assurances, le niveau de couverture souhaité, ainsi que le profil de l’emprunteur (âge, profession, état de santé, etc.). Plus votre profil présente des risques, plus le taux sera élevé.

Exemple 1 :

  • Pour un emprunt de 200 000 € sur une durée de 20 ans avec un taux de 0.1%, l’assurance vous coutera : 200 000 * 0.1% = 200 € * 20 = 4000 €

Exemple 2 :

  • Pour un emprunt de 200 000 € sur une durée de 20 ans avec un taux de 0.5%, l’assurance vous coutera : 200 000 * 0.5% = 1000 € * 20 = 20 000 €
  • La durée du prêt : plus la durée de votre crédit est longue, plus le coût de l’assurance sera élevé.
  • Le capital restant dû : le coût de l’assurance diminue au fur et à mesure que le capital restant dû diminue. En effet, plus vous remboursez, moins votre assurance a à garantir.
  • Les garanties souscrites : le niveau de protection choisi impactera directement sur le tarif de l’assurance. Plus les garanties sont nombreuses et étendues, plus le coût sera élevé.

Estimation du poids financier de l’assurance emprunteur dans un crédit immobilier

Pour estimer le poids réel de l’assurance emprunteur dans votre crédit immobilier, il ne suffit pas seulement de regarder le taux d’assurance. Il faut également prendre en compte la durée du prêt et le mode de calcul appliqué par l’organisme d’assurance :

  • L’application sur le capital initial : L’assurance est calculée sur la base du montant initialement emprunté et reste ainsi inchangée tout au long de la durée du prêt. Cela permet un coût maîtrisé dès le départ mais il ne diminue pas malgré les remboursements effectués.
  • L’application sur le capital restant dû : L’assurance est calculée mensuellement en fonction du solde restant dû. Si elle peut sembler plus élevée en début de période, son coût diminuera progressivement avec le temps. Elle est donc généralement plus avantageuse.
Sur le même thème :  Le Prêt Familial ou comment s'affranchir des banques pour un achat immobilier

Ainsi, pour bien comparer les offres d’assurance emprunteur, prenez en considération non seulement le coût total de l’assurance mais aussi la manière dont il est calculé au fil des années.

Comment réduire le coût de son assurance emprunteur ?

Dans un contexte où chaque économie compte, voici quelques conseils pour réduire le coût de votre assurance emprunteur :

  • Négociez avec votre banque : faites jouer la concurrence en comparant les offres d’assurances et demandez à votre conseiller de s’aligner sur le meilleur tarif trouvé.
  • Délégation d’assurance : depuis la loi Lagarde (2010), vous pouvez souscrire à une assurance emprunteur externe à votre banque. En comparant plusieurs offres, vous pourrez ainsi trouver une assurance aux garanties équivalentes ou supérieures à celles proposées par votre établissement prêteur à un coût bien moindre. Pensez également à consulter vos antécédents médicaux pour essayer de diminuer cette partie variable du prix de votre emprunt immobilier
  • Adaptez les garanties à votre profil : selon votre situation professionnelle, certains sinistres peuvent être moins probables que d’autres. Il peut donc être intéressant d’ajuster le niveau de garanties en fonction de votre propre profil.
  • Surveillez l’évolution du marché : au fil des années, de nouvelles offres d’assurances peuvent apparaître, plus compétitives qu’auparavant. Vous avez la possibilité de changer d’assureur grâce à la loi Hamon (première année) ou dans le cadre de l’amendement Bourquin (chaque année à échéance).
Sur le même thème :  Prêt entre particuliers : Est-ce vraiment une alternative crédible aux banques ?
Khaled D