Réduire sa fiscalité grâce à l’investissement en SCPI dans une assurance-vie

Khaled D

Publié le

Partagez cet article avec vos proches !

La fiscalité est un sujet qui préoccupe bon nombre de français. En effet, il existe différents leviers pour réduire ses impôts et optimiser son patrimoine. Parmi ces solutions, l’investissement en Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) dans une assurance-vie offre de nombreux avantages fiscaux. Découvrez comment alléger votre facture fiscale tout en réalisant un investissement pérenne.

Comprendre le fonctionnement des SCPI

Avant d’étudier les avantages fiscaux offerts par les SCPI au sein d’une assurance-vie, il est primordial de comprendre leur fonctionnement. Les SCPI sont des structures d’investissement dont la vocation principale est d’acquérir et de gérer un patrimoine immobilier locatif. Elles permettent ainsi aux particuliers d’investir dans l’immobilier sans avoir à acheter un bien en direct, avec les contraintes que cela peut représenter (gestion locative, entretien…).

La mutualisation des investissements immobiliers

En achetant des parts de SCPI, vous devenez associé(s) de la société et bénéficiez des revenus locatifs générés par les biens immobiliers qu’elle détient. Ces revenus, appelés dividendes, sont ensuite distribués aux associés proportionnellement au nombre de parts détenues. L’un des principaux avantages des SCPI est la mutualisation des risques immobiliers. Chaque SCPI détient en effet un portefeuille diversifié de biens immobiliers, répartis sur différentes zones géographiques et différents secteurs économiques.

Les avantages fiscaux des SCPI au sein d’une assurance-vie

L’investissement en SCPI permet à lui seul d’optimiser sa fiscalité grâce à la déduction des charges et amortissements liés à la gestion du patrimoine immobilier locatif. Toutefois, en combinant les SCPI et l’assurance-vie, les avantages fiscaux se multiplient. Nous allons étudier ci-après les principaux avantages procurés par cette association.

Sur le même thème :  Investissement immobilier : Les placements les plus rentables pour se lancer en 2023

Des revenus peu ou pas imposés

L’un des atouts majeurs de l’investissement en SCPI au sein d’une assurance-vie est la faible imposition des revenus. En effet, les dividendes générés par les SCPI ne sont pas soumis à l’impôt, tant qu’ils sont réinvestis dans le contrat d’assurance-vie. Ce dispositif permet de bénéficier d’une capitalisation accélérée de son épargne.

  • Exonération d’impôt après 8 ans : Les rachats (retraits) effectués après 8 ans sur votre contrat d’assurance-vie sont exonérés d’impôt sur les plus-values dans la limite d’un abattement annuel qui s’élève à 4 600 € pour une personne seule et 9 200 € pour un couple marié ou pacsé
  • Prélèvement forfaitaire unique : Pour les rachats effectués avant 8 ans, l’impôt sur les plus-values est réduit grâce au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 12,8% auquel s’ajoutent les prélèvements sociaux à hauteur de 17,2%, soit un total de 30%. Ce taux est inférieur à la fiscalité des revenus fonciers issus d’un investissement en SCPI hors assurance-vie. Il est à noter qu’il est possible d’opter pour l’imposition selon le barème progressif de l’impôt sur le revenu si cela est plus avantageux.

Transmission du patrimoine optimisée

Outre les avantages fiscaux liés aux revenus et aux plus-values, l’investissement en SCPI au sein d’une assurance-vie présente également des atouts en matière de transmission du patrimoine. En cas de décès de l’assuré, les sommes transmises aux bénéficiaires désignés dans le contrat d’assurance-vie sont exonérées de droits de succession, dans certaines limites :

  • Jusqu’à 152 500 € par bénéficiaire : Les capitaux transmis aux bénéficiaires dans le cadre d’une assurance-vie sont exonérés de droits de succession jusqu’à 152 500 € par bénéficiaire, tous contrats confondus.
  • Taux réduit : Au-delà de cet abattement, les capitaux sont soumis à un prélèvement forfaitaire de 20% jusqu’à 700 000 € et de 31,25% au-delà.
  • Contrats souscrits avant 70 ans : Pour les contrats souscrits par l’assuré avant ses 70 ans, les versements effectués sont totalement exonérés de droits de succession, quelle que soit leur montant.

Comment augmenter la valeur de votre maison ? 5 façons de le faire avec un petit budget !

Savoir choisir le bon contrat d’assurance-vie et les SCPI adéquates

Pour optimiser la fiscalité liée à votre investissement en SCPI dans une assurance-vie, il est essentiel de bien choisir ces deux éléments. Voici quelques conseils pour faire les bons choix :

Sur le même thème :  Investissement en SCPI : Comment obtenir des rendements élevés avec les meilleurs stratégies

Trouvez le contrat d’assurance-vie adapté

Tout d’abord, vous devez identifier un contrat d’assurance-vie qui propose des SCPI en unités de compte (UC) parmi ses supports d’investissement. Il convient également de vérifier les frais pratiqués par l’assureur (frais sur versement, frais de gestion), ainsi que la qualité globale du contrat (performance du fonds en euros, diversité des UC…).

Sélectionnez les SCPI répondant à vos objectifs patrimoniaux

Ensuite, vous devrez choisir les SCPI qui correspondent à vos objectifs patrimoniaux. Il existe plusieurs types de SCPI selon le type de biens immobiliers qu’elles détiennent (bureaux, commerces, résidentiel…) et leur zone géographique (France, Europe…).

Analysez le rendement des SCPI proposées, leur historique en matière de distribution de dividendes et la qualité de leur patrimoine immobilier pour vous assurer qu’elles sont susceptibles de générer des revenus réguliers et pérennes.

Investir ? Oui mais pas n’importe comment

L’investissement en SCPI au sein d’une assurance-vie offre donc une solution efficace pour réduire sa fiscalité tout en se constituant un patrimoine immobilier locatif. En combinant les avantages fiscaux propres aux SCPI et ceux offerts par l’assurance-vie, cette stratégie permet à la fois d’optimiser le rendement de son épargne, de bénéficier d’une imposition allégée sur les plus-values et de transmettre son patrimoine dans les meilleures conditions possibles. Néanmoins, il est important de bien choisir son contrat d’assurance-vie et les SCPI adaptées à ses objectifs patrimoniaux pour tirer pleinement parti de ce dispositif.

Sur le même thème :  SCPI : 6 questions à se poser avant d'investir
Khaled D

Partagez cet article avec vos proches !

Laisser un commentaire