Réussir votre investissement en SCPI : Évitez ces erreurs (courantes) pour une performance maximale

Khaled D

Publié le

réussir l'investissement en scpi

Partagez cet article avec vos proches !

L’investissement en sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) est une option intéressante pour diversifier son patrimoine et bénéficier d’un potentiel de rendement attrayant. Toutefois, certaines erreurs courantes peuvent compromettre la réussite de vos investissements. Dans cet article, nous allons vous présenter les erreurs à éviter et quelques conseils pour optimiser votre investissement en SCPI.

Erreur #1 : négliger le bilan patrimonial préalable

Pour réussir un investissement en SCPI, il faut d’abord analyser sa situation personnelle et son objectif financier. Un bilan patrimonial permet d’évaluer votre capacité d’épargne, votre aversion au risque et votre niveau de connaissances financières. Vous pourrez ainsi déterminer si ce type d’investissement correspond à votre profil et à vos objectifs. Ne pas effectuer ce bilan peut entraîner des choix inappropriés et occasionner des pertes financières.

Définir ses objectifs de placements

  • Rendement : cherchez-vous un revenu régulier ou une plus-value lors de la revente ?
  • Durée : sur quelle durée envisagez-vous de conserver vos parts de SCPI ?
  • Fiscalité : quelle fiscalité acceptez-vous de payer sur les revenus générés par vos parts de SCPI ?

Erreur #2 : choisir sa SCPI à la légère

Toutes les SCPI ne se valent pas, et il convient d’analyser en profondeur leurs caractéristiques avant de prendre une décision d’investissement. Certaines erreurs communes lors du choix d’une SCPI peuvent avoir des conséquences néfastes sur le rendement et la qualité de l’investissement :

  1. Se focaliser uniquement sur le taux de rendement : bien que le rendement soit un critère important, il ne doit pas être le seul élément pris en compte. Il est également crucial d’examiner la qualité des actifs sous-jacents, la stratégie d’investissement et la solidité financière de la société de gestion.
  2. Ne pas considérer le risque de liquidité : certaines SCPI ont une faible capitalisation ou un marché secondaire peu dynamique, ce qui peut rendre difficile la revente de vos parts. Privilégiez les SCPI ayant une bonne taille et un marché secondaire actif pour faciliter la cession de vos parts si nécessaire.
  3. Investir dans une SCPI « mono-sectorielle » sans diversification : il est préférable d’opter pour des SCPI diversifiées, exposées à différents secteurs d’activités et géographies afin de limiter les risques inhérents à un secteur particulier.
Sur le même thème :  SCPI de rendement et retraite : Voici pourquoi c'est une bonne stratégie !

Analyse comparative des SCPI

  • Performance : taux de distribution, performance historique, valorisation des parts
  • Gestion : société de gestion, équipe dirigeante, taille de la SCPI
  • Stratégie et actifs : investissement thématique ou diversifié, qualité du patrimoine immobilier, localisation géographique
  • Structure juridique : capital fixe ou variable, mode d’acquisition des parts (comptant, à crédit, en démembrement)

Les 10 habitudes financières qui vous rendront pauvre si vous n’y renoncez pas !

Erreur #3 : sous-estimer les risques liés aux SCPI

Comme tout investissement, les SCPI sont soumises à risques inhérents, qu’il est essentiel d’identifier et de maîtriser. Voici quelques exemples de risques propres aux SCPI et comment les éviter :

  1. Risque de perte en capital : si la valeur des actifs immobiliers détenus par la SCPI diminue, la valorisation de vos parts peut également s’affaisser. Pour atténuer ce risque, optez pour une SCPI ayant un portefeuille diversifié et de qualité.
  2. Risque locatif : un fort turnover des locataires, une vacance locative prolongée ou des loyers impayés peuvent peser sur le rendement de la SCPI. Les bonnes pratiques consistent à sélectionner des SCPI aux locataires solides et vérifier régulièrement l’état locatif des biens en portefeuille.
  3. Risque de liquidité : nous l’avons évoqué précédemment, il est crucial de vérifier la liquidité des parts sur le marché secondaire avant d’investir dans une SCPI. De même, veillez à ne pas acheter des parts sous conditions suspensives qui pourraient compliquer leur cession ultérieure.
Sur le même thème :  Investissement immobilier : Les placements les plus rentables pour se lancer en 2023

Erreur #4 : négliger la fiscalité

Il est important de considérer la fiscalité sur les revenus générés par les SCPI lors de la prise de décision. En fonction de votre situation fiscale personnelle et du type de SCPI choisie, vous pourriez être amené à payer des impôts et prélèvements sociaux plus ou moins conséquents :

  1. SCPI de rendement : les revenus fonciers sont imposés au barème progressif de l’impôt sur le revenu et soumis aux prélèvements sociaux (17,2 % actuellement).
  2. SCPI fiscales : elles permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt en contrepartie d’un engagement de conservation des parts de plusieurs années. Néanmoins, cette réduction n’est pas sans risque et doit être appréciée au regard des contraintes liées à l’engagement de conservation des parts.

Pour optimiser la fiscalité, certaines solutions existent, telles que :

  • Détention de parts de SCPI au sein d’un contrat d’assurance-vie, pour bénéficier du cadre fiscal avantageux de ce support (imposition des plus-values et revenus sous forme de rachat)
  • Inclure les parts de SCPI dans le cadre d’une donation temporaire d’usufruit
  • Opter pour le démembrement temporaire de propriété de vos parts de SCPI, afin de séparer les droits de jouissance (usufruit) du droit de reprise (nue-propriété)

En résumé, un investissement réussi en SCPI repose sur une bonne analyse préalable de sa situation personnelle, la sélection rigoureuse de la SCPI, une gestion active et diversifiée du portefeuille et une optimisation fiscale adaptée à chacun. En évitant ces erreurs fréquentes, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour profiter pleinement des opportunités offertes par les SCPI.

Sur le même thème :  Investissement financier : Les 5 erreurs d'investissement que même les pros font parfois
Khaled D

Partagez cet article avec vos proches !

1 réflexion au sujet de « Réussir votre investissement en SCPI : Évitez ces erreurs (courantes) pour une performance maximale »

  1. Hyper intéressant, pour optimiser aussi la fiscalité, il existe les SCPI pan-européenne qui permettent de bénéficier des conventions fiscales et ainsi réduire la fiscalité.

Laisser un commentaire