SCPI de Rendement Vs SCPI Fiscale : La bataille finale pour votre portefeuille !

Khaled D

Publié le

SCPI fiscale ou SCPI rendement

Partagez cet article avec vos proches !

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) sont des placements attractifs pour les investisseurs souhaitant diversifier leur épargne et bénéficier de revenus complémentaires. Cependant, il existe plusieurs types de SCPI dont les objectifs et caractéristiques diffèrent. Comment choisir entre une SCPI de rendement et une SCPI fiscale ? Quels critères prendre en compte pour faire le meilleur choix en fonction de votre situation et de vos objectifs d’investissement ? Dans cet article, nous explorons les différences entre ces deux catégories de SCPI et vous aidons à mieux comprendre quelle option peut être la plus adaptée pour vous.

Les SCPI de rendement : un placement pour générer des revenus réguliers

Les SCPI de rendement ont pour principal objectif de procurer des revenus réguliers et stables à leurs associés. Pour cela, elles investissent principalement dans des actifs immobiliers à usage professionnel tels que des bureaux, des commerces ou des entrepôts. Les revenus générés proviennent donc essentiellement des loyers perçus par les locataires de ces biens immobiliers.

Avantages des SCPI de rendement

Choisir d’investir dans une SCPI de rendement présente plusieurs atouts :

  • Rendement potentiel élevé : Historiquement, les SCPI de rendement offrent des taux de distribution sur valeur de marché (TDVM) attractifs, souvent supérieurs à ceux des placements financiers traditionnels tels que les livrets d’épargne ou les contrats d’assurance-vie en euros.
  • Revenus réguliers : Les SCPI de rendement versent généralement des revenus trimestriels ou semestriels aux associés, ce qui assure un complément de revenus régulier et prévisible.
  • Diversification du patrimoine : Investir dans une SCPI de rendement permet de diversifier son épargne en ayant accès à des actifs immobiliers professionnels, souvent inaccessibles aux particuliers en direct.
  • Mutualisation des risques locatifs : Grâce à la diversité des biens immobiliers détenus par la SCPI, les risques liés aux impayés de loyer ou à la vacance locative sont répartis entre l’ensemble des associés, limitant ainsi l’impact sur les revenus distribués.
Sur le même thème :  SCPI : les grandes gagnantes de 2022

Inconvénients des SCPI de rendement

Néanmoins, les SCPI de rendement présentent également quelques inconvénients :

  • Fiscalité des revenus fonciers : Les revenus perçus via les SCPI de rendement sont imposables au titre des revenus fonciers, ce qui peut être moins intéressant pour les investisseurs souhaitant optimiser leur situation fiscale.
  • Liquidité limitée : Le marché secondaire des parts de SCPI de rendement n’est pas toujours très liquide et il peut être difficile de revendre ses parts rapidement en cas de besoin.
  • Risque de baisse des rendements : Les performances passées ne garantissent pas les performances futures, et la rentabilité des SCPI de rendement peut diminuer sous l’effet de plusieurs facteurs comme la vacance locative ou la dévalorisation des actifs immobiliers.

Les SCPI fiscales : un investissement pour réduire son impôt sur le revenu

Les SCPI fiscales visent quant à elles à procurer aux investisseurs des économies d’impôt sur le revenu en contrepartie d’un engagement de détention moyen terme. Elles investissent principalement dans des biens immobiliers résidentiels éligibles à différents dispositifs fiscaux français tels que la loi Pinel, Malraux ou encore Monuments Historiques. L’objectif principal de ce type de SCPI est donc la défiscalisation plutôt que la recherche d’un rendement élevé.

Avantages des SCPI fiscales

Investir dans une SCPI fiscale présente notamment les avantages suivants :

  • Réduction d’impôt sur le revenu : Les SCPI fiscales permettent de bénéficier d’une économie d’impôt selon le dispositif dans lequel elles investissent (réduction d’impôt Pinel, réduction d’impôt Malraux, etc.). Cela peut être particulièrement intéressant pour les contribuables soumis à des tranches d’imposition élevées ou ayant un fort montant d’impôt à payer.
  • Accès simplifié aux dispositifs fiscaux : Les SCPI fiscales rendent accessibles les avantages des différentes lois fiscales sans avoir à réaliser d’investissement immobilier en direct, souvent compliqué et chronophage. Elles permettent également de profiter de l’expertise de la société de gestion pour sélectionner et gérer les biens immobiliers éligibles.
  • Diversification du patrimoine : Comme pour les SCPI de rendement, les SCPI fiscales offrent un accès à des actifs immobiliers diversifiés, cette fois-ci dans le secteur résidentiel.
Sur le même thème :  Investissement : Combien rapportent 150 000 € placés en SCPI ?

Inconvénients des SCPI fiscales

Les inconvénients liés aux SCPI fiscales sont principalement :

  • Obligation de détention : Pour bénéficier des avantages fiscaux, il est généralement nécessaire de conserver ses parts de SCPI fiscale pendant une durée minimale fixée par la loi (par exemple 9 ans pour la loi Pinel).
  • Rendements plus faibles : Les SCPI fiscales proposent en général des TDVM moins élevés que ceux des SCPI de rendement, car leur objectif principal n’est pas de générer des revenus réguliers mais de procurer des réductions d’impôt.
  • Liquidité limitée : Comme pour les SCPI de rendement, il peut être difficile de revendre rapidement ses parts de SCPI fiscale sur le marché secondaire.

Isolation thermique en paille : alliez performance et économie pour l’isolation de votre logement

Comment choisir entre une SCPI de rendement et une SCPI fiscale ?

Pour déterminer quel type de SCPI est le plus adapté à votre situation, vous devez prendre en compte plusieurs critères :

  1. Vos objectifs d’investissement : Si vous cherchez principalement à générer des revenus complémentaires stables et réguliers, une SCPI de rendement sera probablement plus appropriée. En revanche, si votre objectif est de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu et que vous acceptez un niveau de rentabilité potentiellement moins élevé, penchez vous plutôt vers une SCPI fiscale.
  2. Votre horizon de placement : Les SCPI fiscales impliquent généralement un engagement de détention plus long que les SCPI de rendement. Assurez vous donc d’être prêt à immobiliser votre investissement pendant la durée requise avant de vous lancer.
  3. Votre situation fiscale : La fiscalité des revenus fonciers peut être un élément important dans votre choix. Si vous êtes fortement imposé, une SCPI fiscale pourra vous aider à réduire votre impôt sur le revenu. Dans le cas contraire, une SCPI de rendement pourrait se révéler plus intéressante.
  4. Votre appétence au risque : Avant de choisir entre une SCPI de rendement ou une SCPI fiscale, analysez également les risques associés à chaque option tels que la liquidité limitée, le risque de baisse des rendements ou encore les contraintes liées à l’engagement de détention.
Sur le même thème :  Développer son patrimoine avec les SCPI : Un investissement immobilier rentable

Enfin, n’hésitez pas à consulter un conseiller en gestion de patrimoine pour obtenir des conseils personnalisés et vous aider à choisir la SCPI qui correspondra le mieux à votre situation et à vos objectifs d’investissement.

Khaled D

Partagez cet article avec vos proches !

Laisser un commentaire