L’enseigne Alinéa placée en procédure de redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Marseille ; L’état vote la prolongation des aides à la rénovation énergétique

image_article_nextnews

L’enseigne Alinéa placée en procédure de redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Marseille

L’enseigne Alinéa qui compte plus d’une trentaine de magasins en France, a été placé en situation de redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Marseille à la suite des récents mauvais résultats. En effet, l’enseigne spécialisée dans la décoration et l’ameublement a vu sa situation financière se dégrader au fur et à mesure du confinement au point de devoir déclarer son état de cessation de paiement.
Alinéa fut créé en 1989 à Avignon par 4 grands passionnés d’ameublement et de décoration d’intérieur. Depuis, ce sont plus de 30 magasins qui couvrent l’intégralité du territoire, pour près de 2000 salariés.
Malheureusement le groupe a subi plusieurs évènements externes contribuant fortement à la dégradation des résultats. Entre les gilets jaunes, les grèves liées à la réforme des retraites et plus récemment, la solution de confinement pour limiter les risques de contagion de l’épidémie, le groupe n’a pas su surmonter l’ensemble de ces crises. Notons que le confinement a causé la fermeture de l’ensemble des magasins du groupe durant près de 2 mois.
Le groupe a tenté de survivre durant cette période en accentuant l’effort depuis le 14 avril sur le service de drive ainsi que les achats en ligne. Malheureusement ces efforts ne furent suffisants puisque l’enseigne appartenant au groupe Mulliez a seulement pu générer 15% de son chiffre d’affaire habituel sur la période. C’est pourquoi le président du groupe a souhaité placer l’enseigne de décoration et d’ameublement sous la protection du tribunal de commerce de Marseille.
Ainsi, les juges ont fixé une date de cessation de paiement au 6 mai 2019. La période d’observation liée à la procédure judiciaire tiendra lieu jusqu’au 13 novembre 2019 inclus.

L’état vote la prolongation des aides à la rénovation énergétique

Le dispositif « coup de pouce isolation » vient d’être prolongé par l’état alors qu’il devait prendre fin le 31 décembre 2020. Finalement, le dispositif a été prolongé d’une année, pour prendre fin au 31 décembre 2021.
Toutefois, de nouvelles contraintes ont été apportées. En effet, les délégataires auront pour charge de « contrôler et faire respecter le délai de rétractation de 7 jours obligatoire entre la date de signature du devis et le début des travaux ».
De plus, ils devront au minimum, doubler les volumes de chantiers contrôlés. Ainsi, “Pour les ménages modestes : 10% des travaux d’isolation des combles et 20% des travaux d’isolation des planchers. Pour les ménages aisés : 5% des travaux d’isolation des combles et 10% des travaux d’isolation des planchers”.
Enfin, les délégataires auront pour charge de “s’assurer de la bonne adéquation entre les moyens humains/financiers des artisans et le nombre de chantiers qu’ils réalisent et veiller au respect des bonnes pratiques commerciales, y compris en cas de sous-traitance. Ainsi que verser la prime énergie dès que la demande est déposée ».
Ce dispositif intègre une baisse des forfaits de travaux d’isolation des planchers pour s’aligner sur le niveau des travaux d’isolation des combles / toitures, à savoir 20€/ mètre carré pour un ménage dont les performances énergétiques sont médiocres et 10€ pour le reste des ménages.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer un commentaire
Merci d'entrer votre nom ici