INSOLITE ! « Je suis Sexeur de Poussins et je gagne presque 4500€/mois ». Découvrez cet emploi méconnu du public

Khaled D

Publié le

homme en costume avec argent

Partagez cet article avec vos proches !

Dans l’univers mystérieux des métiers rares et atypiques, il y a indéniablement le sexeur de poussins. Cette profession insoupçonnée s’avère en réalité être une composante essentielle de l’industrie agroalimentaire et des élevages. Alors que consiste exactement ce travail, quelles sont les salaires pratiquées ? quels sont les compétences requises et les enjeux liés à cette pratique ? Plongez au cœur du monde fascinant du sexage d’oisillons !

Sexeur de poussins : un métier nécessaire à la filière avicole

Le sexeur de poussins est en charge de déterminer dès leur naissance le sexe des volatiles pour permettre aux éleveurs une gestion optimisée et adaptée à leur future utilisation dans l’industrie :

  • Femelles destinées à pondre des œufs ou à produire de la viande,
  • Mâles voués principalement à fournir de la viande ou être utilisés comme reproducteurs.

Cette répartition est cruciale car elle permet de préserver la qualité de vie des animaux tout en diminuant les ressources gaspillées par exemple dans l’élevage excessif de mâles non nécessaires à la ponte d’œufs.

Un savoir-faire ancestral en constante évolution

Depuis de nombreuses années, ce métier repose sur un savoir-faire manuel et une grande expertise du manipulateur pour différencier le sexe des oisillons. Toutefois, les progrès technologiques permettent désormais aux entreprises avicoles, d’envisager de nouvelles méthodes moins pénibles pour l’animal et plus précises.

Sur le même thème :  Les meilleures astuces pour négocier avec succès une augmentation de salaire en 2024

La rémunération d’un sexeur de poussin

Ce métier non connu du grand public et nécessaire pour à la filière avicole est très bien rémunéré.

Malgré des salaires pouvant atteindre 55.000 euros de salaire annuel, soit environ 4.500 euros mensuel, les candidats ne se bousculent pas.

Les compétences requises pour être un bon sexeur

Pour exercer cette profession, le travailleur doit posséder :

  1. Une excellente patience,
  2. Une minutie à toute épreuve,
  3. Une connaissance pointue des volailles,
  4. Le sens de la concentration,
  5. Un enthousiasme pour travailler dans un milieu atypique.

En effet, il faut savoir que le sexeur de poussins manipule parfois plusieurs milliers d’oiseaux par jour, ce qui peut rapidement se révéler éprouvant aussi bien physiquement que mentalement. Les jeunes diplômés d’écoles spécialisées sont particulièrement recherchés et peuvent accéder facilement à ce secteur parfois méconnu mais en demande de main-d’œuvre qualifiée.

Les différentes techniques de sexage

Il existe plusieurs méthodes pour déterminer le sexe des oisillons :

Le sexage visuel

La technique la plus ancienne consiste à observer attentivement chaque individu pour repérer des différences de couleur, de taille ou de forme entre les sexes. Cette méthode est néanmoins peu fiable et demande beaucoup d’expérience pour être efficace.

Le sexage tactile

Plus fréquemment utilisée, cette technique consiste à presser délicatement l’abdomen de l’oiseau afin de faire ressortir son orifice génital et ainsi identifier son sexe en fonction de sa morphologie. Ce savoir-faire manuel s’apprend généralement au sein d’écoles spécialisées, bien que certains professionnels se soient formés « sur le tas ».

Sur le même thème :  Salaire : Mâcher du Chewing-gum pour 8000 €/mois...Découvrez son métier (scientifique) insolite !

Le sexage ADN

De plus en plus populaire, cette approche scientifique nécessite un prélèvement de plumes, de sang ou de tissu sur l’animal afin de procéder à une analyse génétique révélant leur sexe. Si elle présente l’avantage d’être extrêmement précise, cette méthode est cependant coûteuse et moins rapide que les autres techniques.

poussins

Les enjeux éthiques du métier de sexeur de poussins

Si cette profession est essentielle à la filière avicole, certaines pratiques peuvent poser question sur le plan éthique :

  • La souffrance animale : certaines méthodes de sexage sont potentiellement stressantes voire douloureuses pour les oiseaux,
  • L’euthanasie des mâles : dans certaines productions (ponte d’œufs notamment), les mâles sont souvent éliminés dès leur naissance, ce qui pose des problèmes éthiques.

Face à ces préoccupations, des recherches sont menées pour développer des technologies permettant un sexage précoce en amont de l’éclosion des œufs. Ainsi, on pourrait éviter ou limiter la souffrance des animaux et optimiser la gestion des sexes dans les élevages avicoles.

Un métier encore méconnu du grand publique

Le métier de sexeur de poussins est un travail méconnu mais indispensable au bon fonctionnement de l’industrie agroalimentaire et des élevages d’oiseaux. Si sa pratique peut poser plusieurs questions éthiques, il n’en reste pas moins crucial pour garantir une utilisation optimisée des ressources liées à l’élevage des volatiles. La recherche de nouvelles méthodes respectueuses du bien-être animal situent désormais au cœur des préoccupations des professionnels comme des chercheurs.

Sur le même thème :  SALAIRE : Votre rémunération risque d'EXPLOSER en 2024 si vous exercez l'un de ces 10 métiers !
Khaled D

Partagez cet article avec vos proches !

Laisser un commentaire