Investir dans l’immobilier sous l’ère du nouveau Président Macron

0
73

Changement de Président oblige, l’investissement immobilier soulève des questions sur plusieurs points. Notamment, comment seront taxés les revenus générés par les actifs immobiliers ? Rien n’est encore décidé actuellement.

investir immobilier macron

Emmanuel Macron et l’investissement immobilier

Macron et son équipe n’ont pas encore tout décidé concernant les aspects du nouveau programme immobilier. La première question concerne la flat tax (impôt à taux unique) de 30%. Les revenus fonciers que perçoivent les investisseurs sous forme de loyers seront-ils concernés ? Aujourd’hui, la plupart des propriétaires bailleurs sont taxés à plus de 45% de leurs revenus locatifs (30% tranche marginale d’imposition + 15,5% de CSG). Avec une flat tax de 30%, imaginez-vous les gains importants pour les propriétaires ! La question a donc le mérite d’être posée, mais reste sans réponse. Et pour cause, imaginez-vous maintenant les pertes pour l’État, sur un secteur qui rapporte environ 10 milliards d’euros chaque année…

L’ISF remplacé par l’IFI ?

Seconde chose à surveiller de près pour les propriétaires bailleurs : la création de l’Impôt sur la Fortune Immobilière. Cet impôt aurait la même fonction que l’ISF mais ne concernerait « que » l’immobilier : 1,3 million d’euros de Patrimoine et maintien de l’abattement de 30% sur la résidence principale. Propos soutenu par les proches de Macron : « Il n’y aura pas de nouveaux entrants ». Et peut-être même des sortants… En effet, l’idée de sortir la pierre papier de cet Impôt sur la Fortune Immobilière, et notamment les SCPI, a été soulevée. Rappelons que les SCPI collectent pas moins de 5,5 milliards d’euros en 2016 avec des rendements annuels d’environ 4,5%. Affaire à suivre…