SCPI : Les 7 pièges fréquents dans lesquels tombent les investisseurs

Khaled D

Publié le

Partagez cet article avec vos proches !

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) sont un moyen populaire d’investir dans l’immobilier sans avoir à gérer directement des biens. Cependant, certains investisseurs commettent des erreurs qui peuvent nuire à leur performance et exposer leur portefeuille immobilier à des risques inutiles. Voici les sept erreurs les plus courantes à éviter lorsqu’on investit en SCPI.

Erreur 1 : Ne pas analyser sa situation financière et ses objectifs avant d’investir

Négliger son bilan financier personnel et ses objectifs d’investissement est une erreur commune chez les nouveaux investisseurs en SCPI. Il est essentiel de bien comprendre sa situation financière actuelle et ses objectifs futurs avant d’investir dans ce type de placement. Les questions à se poser avant d’investir incluent :

  • Quel est mon niveau de revenu actuel et futur ?
  • Pour quel projet souhaite-je investir dans les SCPI ?
  • Quelle proportion de mon patrimoine suis-je prêt à investir dans cette classe d’actifs ?
  • Quelle est ma tolérance au risque et ma capacité à supporter une fluctuation du rendement des parts de SCPI ?

Répondre à ces questions permettra à l’investisseur de déterminer si les SCPI correspondent à ses besoins et à quelle hauteur il doit investir pour atteindre ses objectifs.

Erreur 2 : Se concentrer uniquement sur le rendement

Trop souvent, les investisseurs en SCPI se focalisent exclusivement sur le taux de rendement, sans prendre en compte d’autres facteurs importants tels que le risque, la diversification et la qualité du patrimoine immobilier géré par la société. Il est essentiel de considérer l’ensemble des critères de sélection d’une SCPI :

  • La taille et l’historique de la société de gestion
  • La qualité et la diversification du portefeuille immobilier (secteurs, zones géographiques, locataires…)
  • Les frais de gestion et d’achat des parts de SCPI
  • Le niveau d’endettement de la société et sa capacité à créer de la valeur pour les investisseurs
Sur le même thème :  Les SCPI : Le nouvel eldorado fiscal pour l'investisseur intelligent en 2023

En se focalisant uniquement sur le rendement, l’investisseur encourt le risque de choisir un placement qui ne correspond pas à la réalité de ses besoins personnels et financiers.

Erreur 3 : Ne pas diversifier son investissement en SCPI

Diversifier son portefeuille d’investissement est une stratégie fondamentale pour minimiser les risques et profiter de différentes opportunités sur le marché immobilier. Pour un investisseur en SCPI, diversifier signifie :

  • Investir dans plusieurs SCPI ayant des stratégies, des secteurs d’activité et des zones géographiques différentes
  • Opter pour des SCPI ayant un niveau de risques et de performance différents (SCPI de rendement, SCPI fiscales, SCPI européennes…)
  • Diversifier ses placements financiers et ne pas miser l’ensemble de son patrimoine sur un seul support d’investissement

Erreur 4 : Ne pas prendre en compte le contexte économique

La situation économique, tant au niveau national qu’international, peut influencer la performance des SCPI. Les investisseurs devraient surveiller :

  • L’évolution des taux d’intérêt (leur baisse favorise généralement les actifs immobiliers)
  • La croissance économique et la qualité du marché immobilier dans les zones géographiques où la SCPI est présente
  • Les évolutions législatives et réglementaires susceptibles d’affecter la fiscalité des revenus locatifs et les avantages liés à certains types de SCPI (par exemple, les dispositifs fiscaux en vigueur)

Erreur 5 : Choisir une SCPI avec des frais élevés

De nombreux investisseurs font l’erreur de sous-estimer l’impact des frais sur leur rentabilité finale. Il convient donc de bien comparer les frais appliqués par les différentes sociétés de gestion :

  • Les frais de souscription qui sont prélevés lors de l’achat des parts de SCPI
  • Les frais de gestion annuels qui sont prélevés sur les revenus locatifs pour rémunérer la société de gestion
  • Les autres frais éventuels (frais d’entrée, de sortie…)
Sur le même thème :  La revente des parts d'une SCPI

Des frais trop élevés peuvent grignoter une partie importante des gains réalisés et nuire à la performance globale du placement.

Erreur 6 : Ne pas prendre en compte la liquidité des parts de SCPI

Contrairement aux actions ou aux obligations, les parts de SCPI ne sont pas toujours faciles à revendre rapidement. Il est donc important de bien choisir des SCPI dont la liquidité est satisfaisante. Parmi les critères à surveiller :

  • La taille de la capitalisation de la SCPI (plus elle est importante, plus le marché secondaire sera vaste)
  • Le délai moyen de cession des parts sur le marché secondaire (idéalement inférieur à trois mois)
  • Les conditions de rachat proposées par la société de gestion (délai de préavis, frais de sortie, règles de valorisation des parts…)

En choisissant des SCPI ayant une bonne liquidité, l’investisseur s’assure une certaine souplesse dans la gestion de son portefeuille immobilier et peut adapter sa stratégie en fonction de l’évolution de ses besoins et de la conjoncture économique.

Erreur 7 : Ne pas se renseigner suffisamment avant d’investir

Pour réussir son investissement en SCPI, il est essentiel de prendre le temps de bien s’informer et de comprendre les mécanismes de cette classe d’actifs. On peut citer à titre d’exemple :

  • La lecture des documents réglementaires liés à la SCPI (prospectus, rapports annuels, bulletins trimestriels…)
  • La consultation de sources d’information indépendantes et fiables sur l’évolution du marché immobilier et les spécificités des SCPI
  • L’échange avec des acteurs expérimentés du secteur (conseillers en gestion de patrimoine, experts immobiliers…) pour bénéficier de conseils adaptés à sa situation personnelle
Sur le même thème :  Diversifier son portefeuille ? Découvrez pourquoi les SCPI dominent les discussions

En évitant ces sept erreurs fréquentes, les investisseurs en SCPI mettront toutes les chances de leur côté pour réussir leur placement et atteindre leurs objectifs financiers.

Khaled D

Partagez cet article avec vos proches !

Laisser un commentaire